5 objets zéro déchet pour un quotidien astucieux

Temps de lecture : 5 minutes


Vous cherchez les objets indispensables pour votre quotidien zéro déchet ?

Il y en a tellement !

Vous ne savez pas vraiment par quoi commencer dans votre démarche de réduction des déchets ?

Dans cet article, je vais vous présenter les 5 objets qui me suivent tous les jours dans ma démarche zéro déchet au quotidien depuis 2018 !

Vous allez voir, c’est simple, rapide et efficace !


1. Stop au gel douche !

Je n’achète plus de gel douche depuis 2018 ! Vous savez, les bouteilles en plastique qu’on met un temps fou à choisir parce qu’il y en tout un rayon au supermarché : Sanex, Le Petit Marseillais, Cadum, Ushuaïa, Axe pour le chéri, etc. Non seulement, le packaging est en plastique et il ne sera que très difficilement recyclé (si et seulement si il est jeté dans la bonne poubelle, mais ça, c’est un autre débat…), mais en plus, il est composé en moyenne à 80-90% d’eau.

Oui, oui, vous achetez de l’eau ! Abhérant, n’est-ce pas ?

L’agent détergent qui crée une belle mousse contenu dans les gels douches est très souvent du Sodium Laureth (ou Lauryl) Sulfate, un détergent moussant franchement dégueu pour la santé et l’environnement.

Agent moussant – Sodium Laureth Sulfate

L’alternative zéro déchet évidente pour la peau et la poubelle de notre salle de bain : c’est bien sûr le savon solide surgras saponifié à froid fabriqué à partir d’huiles végétales biologiques. Bah oui, le morceau rectangulaire qu’utilisait nos grand-mères quand elle se lavait au gant. Et bien évidemment, ça fonctionne aussi avec le shampooing.

Savon neutre sans huile essentielle « Tout doux » de la marque Louise émoi disponible à la Biocoop : parfait pour toute la famille !

2. Sacs à vrac en tissu

Après les poches plastiques dans les supermarchés, voilà qu’ils vous mettent à disposition des poches en papier kraft qui sont censés être plus écolo pour les fruits et les légumes. Malheureusement, en utilisant ces sacs, vous utilisez toujours énormément d’eau, d’énergie et de ressources naturelles de manière inconsciente.

Pourquoi ? Tout simplement, lors du processus industriel de fabrication de ces sacs !

En plus, vous les utilisez maximum 30 minutes entre la pesée, le passage en caisse, le trajet retour à la maison et le rangement dans la cuisine. Ensuite, ils finissent à la poubelle ! Toute cette énergie dépensée pour… rien, c’est vraiment dommage.

L’alternative la plus intelligente reste le sac à vrac en tissu lavable et réutilisable à l’infini. C’est juste un morceau de tissu très léger qu’on peut acheter ou fabriquer soi-même qui permet de maintenir 3 tomates ou 2 courgettes ensemble. Simple et efficace ! Tout ce qu’on aime.

Le plus difficile, c’est de penser à en prendre un nombre suffisant et des tailles différentes AVANT de partir aux courses. Et ça fonctionne aussi pour acheter tous les aliments en vrac : céréales, biscuits, féculents, légumineuses, etc.

Sacs à vrac de la marque ahtable! en coton biologique fabriqué en Inde avec des garanties sociales et des traitements écologiques du textile (label GOTS). Disponibles à la biocoop en 3 tailles

3. Ma gourde d’amour

Terminé les bouteilles Cristalline en plastique !

Pour s’hydrater, vous pouvez opter pour une gourde lavable et réutilisable en inox ou en verre. Même pas besoin de l’acheter une fortune sur des sites spécialisés !

Pour ma part, j’ai opté pour la solution la plus simple et écologique que je connaisse : j’ai récupéré une bouteille en verre de 50 cL de soupe au potimarron que j’ai nettoyé en la passant au lave-vaisselle. Voilà voilà.

L’étiquette s’est détachée très facilement pendant le nettoyage au lave-vaisselle, je l’ai juste récupérée au fond de mon lave-vaisselle à la fin du programme. Elle est tellement simple et minimaliste que certaines personnes me demandent où je me la suis procurée !

Leur tête quand ils découvrent que c’est juste un packaging de soupe. C’est juste ma-gique !

Le format 50 cL permet de la glisser dans votre à dos très facilement et de boire tout au long de la journée sans prise de tête.

Personnellement, je préfère le verre à l’inox car ça permet de voir ce qu’il y a dedans, d’apprécier la quantité d’eau qu’il me reste avant d’aller la remplir et de bien la nettoyer. Elle n’est pas si lourde que ça : 200 g à vide maxi. Elle ne fuit pas. Certes, elle est cassable mais elle se remplace facilement !

Je peux y mettre des boissons fraîches pour l’été et chaudes pour l’hiver. Et puis, la couleur d’un jus d’orange ou d’une infusion de menthe ou est juste magnifique à regarder, pourquoi s’en priver ?

Astuce : pour transporter votre gourde sans craindre la moindre fuite, vous pouvez la maintenir debout à l'aide d'un élastique cousu sur le côté de votre sac. Les sacs à dos Cabaïa possèdent déjà cette fonctionnalité teeellement utile au quotidien. Pour en savoir plus, vous pouvez lire mon article qui détaille mon avis sur le sac à dos Adventurer de Cabaïa
Gourde en verre 50 cL recyclée à partir d’une soupe de potimarron

4. Oriculi, oricu-quoi ?!

Pour se laver les oreilles, je vous conseille fortement d’éviter les coton-tiges qui sont formellement dangereux pour la santé s’ils sont mal utilisés. Bah oui, on a tendance à aller au fin fond du gouffre de l’oreille. C’est pas moi qui le dit, ce sont les médecins.

En plus de ça, ça remplit la poubelle de la salle de bain, et donc les océans avec du plastique. Donc bof bof pour la faune marine, non ?

Alors, même si c’est un kiff monumental de se passer un coton-tige humide et tiède dans l’oreille après la douche ! Presque orgasmique en fait. Je vous propose de faire usage d’un oriculi (c’est un nom assez space, il est vrai). Simple petit morceau de bois ou de métal incurvé au bout, qui se lave et se réutilise toute la life. C’est pas beau ça ?

Attention, tout de même avec les oriculis en bois qui peuvent se casser plus facilement en voyage ou lors du nettoyage que ceux en métal (ça sent le vécu…).

Oriculi en métal acheté en pharmacie à moins de 10 €

5. Cup menstruelle

Avant, j’utilisais des Tampax Compak mega absorbants 4 gouttes comme toutes les femmes qui veulent être tranquilles et sereines pour toute la journée. Non seulement, les tampons hygiéniques jetables sont composés de matières et d’agents toxiques pour la santé, mais en plus, c’est très polluant autant pour la fabrication que pour le traitement de ces déchets qui finiront très probablement enfouis sous la terre je ne sais où.

Du coup, l’accessoire indispensable qui m’accompagne tous les mois pour mes règles, c’est ma bien-aimée cup menstruelle !

Honnêtement, je n’ai pas trouvé :

  • plus simple,
  • plus compacte,
  • plus léger,
  • plus économique,
  • plus hygiénique,
  • plus confortable,
  • et plus pratique

… que ce petit morceau de silicone à positionner dans le vagin.

Vous la nettoyez dans la douche le matin et le soir.

Et en plus, vous pourrez utiliser des serviettes de bain blanches sans stress pour vous essuyer en sortant de la douche car il y a zéro fuite !

Emportez-la partout avec vous (au quotidien, au travail, en week-end, en voyage, etc.) dès que la période de vos cycles approche.

Coupe menstruelle de la marque So’Cup (achetée en grande surface…)

Vous connaissez maintenant mes 5 indispensables zéro déchet au quotidien : mon savon, mes sacs à vrac, ma gourde en verre, mon oriculi et ma cup !

Et vous, quels sont VOS indispensables zéro déchet au quotidien ?

Qu’avez-vous appris en lisant cet article ? Quelle action allez-vous mettre en place dès aujourd’hui ?

Dites-le-moi en commentaires, j’ai hâte d’échanger avec vous !

Posts created 3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut